Gratuit

Social science + deeptech, what the heck?

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

Liberté Living-lab

9 Rue d'Alexandrie

75002 Paris

France

Afficher la carte

Description de l'événement
Biotech, medtech, nanotech are all the rage : can we imagine deeptech solutions based on scientific research on human and social science?

À propos de cet événement

La conférence se tiendra en français , english below

La deeptech dont tout le monde parle, c’est surtout celle des innovations nées de résultats scientifiques en biologie, chimie, matériau, en robotique, électronique, photonique, quantique… Bref, de la tech qui vient de la recherche en sciences dites « dures » : sciences de la nature, mathématiques, informatique.

Et les sciences humaines alors ? Pour les mobiliser à des fins de redressement éthique des algorithmes, il y a du monde : mais l’on se préoccupe assez peu de savoir si les données issues de ces sciences peuvent servir l’innovation à impact. Pourtant, il est assez facile de concevoir que les données de géographie, ou d'aménagement du territoire peuvent aider à la lutte contre le dérèglement climatique; que les données socio-démographiques, ethnographiques, peuvent servir les défis du vieillissement de la population; ou que l’application de l’intelligence artificielle aux données du cognitif et du langage puisse faire naître des solutions pour soigner les troubles du développement.

Peut-il donc y avoir des produits et services à forte intensité technologique (blockchain, IA) appuyée sur la recherche scientifique produite dans les laboratoires de sciences humaines et sociales ? La deeptech peut elle aussi servir au pilotage des politiques publiques? Si l’environnement, la santé sont des sujets porteurs, peut on aussi envisager une deep tech à impact social?

Nos premiers speakers :

Emmanuel Letouzé est chercheur invité au MIT Media Lab et directeur et co-fondateur de l'Alliance Data-Pop, une coalition new-yorkaise orientée Big Data & Development, créée notamment par Harvard, leMIT Media Lab et l'Overseas Development Institute. Ses recherches et ses travaux portent sur les implications des données dans le développement humain, notamment la pauvreté, l'inégalité, les migrations, la criminalité, la cohésion sociale, la résistance au climat, la vie privée et l'éthique. Il est également co-fondateur et directeur exécutif du projet Open Algorithms (OPAL), dont il supervise les projets pilotes au Sénégal et en Colombie

Serge Abiteboul est chercheur à l'Inria et à l'ENS et membre du conseil d'administration de l'Arcep. Il a été maître de conférences à l'École Polytechnique, professeur invité à l'Université de Stanford et d'Oxford, et professeur titulaire au Collège de France. Très impliqué dans les questions sociétales autour des nouvelles technologies, il a été membre du CNNum et président du conseil scientifique de la Société d'Informatique de France. Ses travaux de recherche portent principalement sur la gestion des données, de l'information et des connaissances, notamment sur le Web. Serge Abiteboul écrit également des romans, des essais, et a été commissaire scientifique de l'exposition "Terra Data" à la Cité des Sciences.

Bien d'autres sont à venir !

English version :

The deeptech that everyone talks about, is mostly looking at innovations born from scientific research in areas such as biology, chemistry, materials, robotics, electronics or photonics. In short, the kind of technology that results from the sciences called ‘hard sciences’: mathematics, natural science or data processing.

But what about human sciences then? To apply them for the purpose of ethical analysis of algorithms there are many people, but there is too little concern, and too little consideration on whether the data from these sciences might enable impact innovation.

It is however easy enough, to collect geographical data, or to imagine how land and community development can help the fight against climate change, how socio-demographic data, and ethno-geographic data is indispensable to taking on the challenges that come with an aging population, how the use of artificial intelligence on cognitive data et language can help developing solutions for learning disabilities.

Can there not be products and services that are technology intensive (Blockchain, AI, …) and are based on scientific research resulting from the laboratories of human and social sciences? Can deeptech steer public policies? And if the environment or health, are critical issues, can we imagine deeptech with social impact?

Our first speakers:

Emmanuel Letouzé is a visiting researcher at the MIT Media Lab, director and co-founder of the Data-Pop Alliance. The New York-based coalition is focused on Big Data & Development, created notably by Harvard, the MIT Media Lab and the Overseas Development Institute. His researchs and work focuses on the implications of data for human development, including poverty, inequality, migration, crime, social cohesion, climate resilience, privacy and ethics. He is also co-founder and executive director of the Open Algorithms project (OPAL), of which he supervises pilot projects in Senegal and Colombia

Serge Abiteboul is a researcher at Inria, the ENS and member of the board of directors of Arcep. He was a lecturer at the École Polytechnique, visiting professor at the Universities of Stanford and Oxford, and full professor at the Collège de France. Very involved in societal issues around new technologies, he was a member of the CNNum and chairman of the scientific council of the Société d'Informatique de France. His research focuses mainly on data, information and knowledge management, especially on the Web. Serge Abiteboul also writes novels, essays, and was scientific commissioner of the "Terra Data" exhibition at the Cité des Sciences.

Many more are coming !

Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

Liberté Living-lab

9 Rue d'Alexandrie

75002 Paris

France

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé