Gratuit

Face au cancer : Comment devenir acteur de sa santé ?

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

CESAM (Centre d'Education à la Santé des Alpes Maritimes)

7 rue Léopold Bucquet

06400 Cannes

France

Afficher la carte

Description de l'événement
8 repères pour sortir de l'état de choc de l'annonce et revenir vers la santé globale en changeant son mode de vie et de pensée

À propos de cet événement

Cette présentation d'environ deux heures, offerte par le CESAM, s’adresse aux patients actuellement soignés pour un cancer (ou en rémission et souhaitant éviter la récidive) mais aussi à toutes les personnes désireuses d’aider un proche ou de prendre soin de leur propre santé à titre préventif.

Les professionnels de la santé sont bien évidemment les bienvenus, pour construire ensemble un moment d’échange et de partage de points de vue et d’expériences, autour de l’approche globale et intégrative de la santé (associant protocoles officiels et changements de mode vie).

Roxana Prenveille est enseignante et coach en développement, elle-même survivante d’un cancer et créatrice du blog Mieuxquavant®

Elle interviendra en présence du Dr Michel Lallement, oncologue et auteur de plusieurs ouvrages, notamment Les clés de l'alimentation santé.

Vous découvrirez notamment :

  • Le témoignage de Roxana (5 ans aujourd’hui depuis son diagnostic !)
  • Comment réussir à dépasser le choc de l’ « annonce » et devenir progressivement acteur de sa santé
  • L’hygiène de vie favorable à la restauration des mécanismes naturels d’auto-guérison résumée en 8 Repères-Santé
  • Le rôle clef de l’auto-sabotage et des bénéfices secondaires de la maladie, et des pistes pour s’en libérer
  • Comment une épreuve peut-être transformée en opportunité de construire une plus belle version de soi-même pour être « mieux qu’avant ! »

Un temps sera consacré aux « questions-réponses » durant lequel Roxana, et bien sûr le Dr Michel Lallement, seront heureux de vous répondre.

"Au fond d’un couloir, une petite salle destinée à « l’annonce » des résultats s’ouvre sur un fauteuil en simili cuir noir et une table basse avec des sachets de thé et des verres à disposition. J’ai oublié le reste. On m’annonçait que cette dureté que j’avais sentie dans mon sein droit à peine quelques jours plus tôt était une tumeur cancéreuse de cinq centimètres. Sensation étrange et indescriptible. J’ai pensé à ma fille de 13 ans, à mon mari qui était présent, interdit, à mes côtés, me tenant la main comme il l’a toujours fait depuis notre rencontre, à mes parents à qui il faudrait annoncer l’impossible, et j’avais juste l’impression qu’il ne pouvait s’agir de moi, de nous, qu’il y avait une erreur de personne, de dossier, de diagnostic.

De toute évidence, la radiologue avait l’habitude de ce genre de situation. Elle appliquait à la lettre le « protocole d’annonce » : le regard doux, la main posée sur mon bras, l’invitation à m’assoir dans le fauteuil en simili cuir noir, le verre d’eau. Parfaite. À sa compassion toute professionnelle se mêlait une pointe de froideur, à laquelle je devinais que j’étais un cas jugé délicat face auquel mieux valait se préserver de toute implication affective. Ensuite, des mots ont été prononcés : « mastectomie », « chimiothérapie », des mots qui ne pouvaient s’appliquer à moi ! J’avais juste envie de m’enfuir, de rentrer chez moi.

Lorsque nous sommes rentrés à la maison ce jour-là, mon mari et moi n’étions plus tout à fait les mêmes. Autour de nous, les objets semblaient à la fois différents et douloureusement identiques. Ce salon que nous avions quitté le matin même, ce canapé où nous nous étions assis tant de fois, le coin du tapis sous la table basse qui avait toujours tendance à se retourner et que je remettais en place en passant, c’était comme s’ils avaient été subitement propulsés loin de nous sans bouger de place. De familiers qu’ils étaient, ils paraissaient désormais étrangers et distants, presque hautains, occupants d’un monde parallèle où nous aurions vécu autrefois et dont nous serions désormais exclus, bannis par le pouvoir d’une simple phrase, en somme une banale suite de mots, qui nous avait projetés, qui m’avait projetée, dans le monde des morts potentiels : « Vous avez un cancer. » »

Texte extrait de Mon cancer m’a guérie, Roxana Prenveille

Bande annonce du Film, Le cancer : renaitre à soi

La conférence du mardi 10 décembre est organisée dans les locaux du CESAM, situé 7 Rue Léopold Bucquet, 06400 Cannes.

La participation est libre mais le nombre de places étant limité, la réservation est indispensable.

Contact : Magali BOUCHIBA (Directrice Centre Education Santé Alpes Maritimes)

magali.ressource@gmail.com / tel : 06 87 28 43 57 / www.cesam-sante.org

Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

CESAM (Centre d'Education à la Santé des Alpes Maritimes)

7 rue Léopold Bucquet

06400 Cannes

France

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé