Composer un opéra au XXIe siècle

Panneau des Actions

Composer un opéra au XXIe siècle

Composer un opéra au XXIe siècle, proposé par Laurent Petitgirard, Secrétaire perpétuel de l'Académie des beaux-arts.

Où et quand

Date et heure

Lieu

Auditorium André et Liliane Bettencourt 3 rue Mazarine 75006 Paris France

Carte et itinéraires

Comment s'y rendre

À propos de cet évènement

  • 3 octobre 2022 - Laurent Petitgirard, Secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts, Compositeur.
  • 17 octobre 2022 - Thierry Escaich, Académie des beaux-arts, Compositeur
  • 7 novembre 2022 - Philippe Hersant, Compositeur .
  • 28 novembre 2022 - Régis Campo, Académie des beaux-arts, Compositeur.
  • 12 décembre 2022 - Michaël Levinas, Académie des beaux-arts, Compositeur.
  • 16 janvier 2023 - Bruno Mantovani, Académie des beaux-arts, Compositeur
  • 30 janvier 2023 - Kaija Saariaho, Membre associé de l’Académie des beaux-arts, Compositrice.
  • 13 février 2023 - Pascal Dusapin, Compositeur

L’écriture d’un opéra entraîne son compositeur dans une démarche très différente de celle de la composition symphonique ou concertante. Elle s’étend sur une durée beaucoup plus longue et fait entrer un jeu de très no mbreux paramètres à commencer par le livret, fruit d’une intense collaboration entre le compositeur et le librettiste, à l’exception de quelques cas, qui va conditionner tout le travail de composition. Le sens dramatique, l’adéquation du langage musical avec la voix, la collaboration avec un auteur, la capacité à se concentrer sur un seul sujet pendant des années, tous ces éléments expliquent peut-être pourquoi certains compositeurs n’ont jamais écrit d’opéra, alors que d’autres n’ont composé pratiquement que cela, sans oublier bien sûr ceux qui s’expriment dans tous les domaines de l’écriture musicale. Reste le rapport toujours délicat avec les directeurs d’opéras qui se trouvent dans une position clé susceptible de dynamiser, de freiner ou d’optimiser un projet dont ils souhaitent généralement être à l’origine. C’est donc un étonnant challenge que d’écrire un opéra au XXIe siècle et j’ai pensé que les conférences de l’Institut constituaient le lieu idéal pour confronter les visions de 8 compositeurs, dont 6 membres de l’Académie des beaux-arts, aux esthétiques très différentes mais animés par cette passion de la scène et de cet art total qui continue à nous faire rêver.