Ignorer Navigation principale
Contenu de page

Véronique Renaudeau-Simon

I had a dream…

J’avais 11 ans et mon rêve était celui de créer une société. Dans la culture familiale, créer une société passait par créer une entreprise… je suis donc devenu chef d’entreprise à 23 ans. Quelques années plus tard, mon rêve me laissait pourtant insatisfaite, J’ai donc poursuivi mon rêve dans une autre voie et j’ai œuvré dans le secteur social et l’éducation populaire pendant près de 10 ans. Aux prises avec les systèmes (les balanciers) j’ai compris que l’ampleur du travail était énorme et que la société dont je rêvais vraiment concernait avant tout l’humain et la qualité du lien entre les êtres.

Puis la vie, qui a un sens de l’humour qui n’appartient qu’à elle, m’a envoyé une leçon un peu plus forte que les autres… J’ai perdu un enfant et je me suis retrouvée telle que j’étais vraiment… le cœur et les bras chargés d’amour et certaine de ne plus pouvoir le donner à personne… Plus rien n’avait de sens, la mort me semblait une perspective bien plus douce que de continuer à vivre après ça. Mon cerveau ne fonctionnait plus correctement et mes fonctions cognitives étaient extrêmement altérées… Dans cette nuit noire de l’âme, une seule lumière : un amour énorme qui voulait… vivre !

A partir de ce moment, le chemin ne pouvait que continuer autrement…

Deux autres enfants sont venus me tirer vers la joie et vers la responsabilité d’être en vie.
Des initiations chamaniques ont terminé d’ouvrir ma conscience et ma connivence avec notre mère la terre, Pacha Mama, en faisant Ayni avec qui je suis vraiment et l’ensemble de mes frères et sœurs sur Terre, dont vous êtes.

J’ai aussi redécouvert et appris à me servir de toutes mes facultés cognitives et bien plus encore…

Enfin, j’ai intégré dans ma façon d’être au monde tous les apprentissages qui ont été les miens jusqu’à aujourd’hui pour enfin assumer pleinement mon rôle : celle d’une femme sage, qui veille à la qualité du ciment qui unit les être à eux-mêmes, au monde et à « l’unis-vers » : l’Amour, sans condition.

C’est en lui que je puise mon énergie pour mener en douceur la Vie qui me va bien et qui m’offre chaque jour des merveilles de joie. Le Transurfing est ainsi devenu mon art de vivre en paix. Cela laisse alors la possibilité de vivre les difficultés de la vie comme autant de richesses et de potentiels de réalisation de soi…

 

Véronique Renaudeau-Simon,
à la ville : Auxiliaire de Vie Scolaire à l'Education Nationale
à la scène : Enseignante et coach Transurfing, Coach de vie

Co-fondatrice et animatrice de l'Ecole de Tous Les Possibles

Désolé, il n'y a pas d'événements à venir

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé