Institut de l'Océan, Alliance Sorbonne Université

Mille cinq cents enseignants, chercheurs, ingénieurs, techniciens mènent des travaux sur les océans au sein de l’Alliance Sorbonne Université dans près de trente laboratoires. C’est la plus grande université de recherche marine d’Europe.

Les travaux et les enseignements qui y sont réalisés relèvent de disciplines très variées, notamment la physique, la climatologie, la chimie, la géologie, la biologie, l’écologie, la géographie, l’histoire, l’archéologie, la paléontologie, la sociologie, la géopolitique etc… Rapprocher ces équipes sur des projets océaniques interdisciplinaires, dégager une vision transverse et globale sur des problématiques maritimes, transmettre ces connaissances et faire valoir l’excellence et l’expertise maritime de l’Alliance Sorbonne Université, tels sont les objectifs de l’Institut de l'Océan.

L’institut de l'Océan est donc interdisciplinaire. Il s’applique à créer des synergies entre les équipes de recherche, à enrichir l’offre d'enseignement universitaire mais aussi de formation tout au long de la vie, à développer l’expertise mais aussi la science participative, et à consolider l’exploitation des grands outils scientifiques. Il crée des interactions avec des partenaires institutionnels et industriels, des liens avec des universités et des instituts comparables en France et à l’étranger.

Les composantes de l’Alliance les plus impliquées dans la création de l’Institut de l'Océan sont Sorbonne Université et le Muséum National d’Histoire Naturelle. Elles disposent de cinq stations maritimes à Dinard, Roscoff et Concarneau en Bretagne, Banyuls et Villefranche-sur-Mer sur les côtes méditerranéennes. L’École Navale et la marine nationale ont été associées à la création de l’Institut.

Les Nations Unies ont proclamé que la décennie 2021-2030 serait celle des sciences océaniques, Elles ont consacré aux océans le 14e objectif de l’Agenda 2030 du développement durable. L’Europe a défini une politique maritime intégrée. La France affiche dans ce domaine des ambitions fortes autour d’une stratégie présentée en décembre 2019 par le président de la République, puis la recréation d’un ministère de la mer.

L’Institut de l'Océan est la réponse de l’Alliance Sorbonne Université aux ambitions politiques et aux enjeux vitaux de la connaissance des océans.

Mille cinq cents enseignants, chercheurs, ingénieurs, techniciens mènent des travaux sur les océans au sein de l’Alliance Sorbonne Université dans près de trente laboratoires. C’est la plus grande université de recherche marine d’Europe.

Les travaux et les enseignements qui y sont réalisés relèvent de disciplines très variées, notamment la physique, la climatologie, la chimie, la géologie, la biologie, l’écologie, la géographie, l’histoire, l’archéologie, la paléontologie, la sociologie, la géopolitique etc… Rapprocher ces équipes sur des projets océaniques interdisciplinaires, dégager une vision transverse et globale sur des problématiques maritimes, transmettre ces connaissances et faire valoir l’excellence et l’expertise maritime de l’Alliance Sorbonne Université, tels sont les objectifs de l’Institut de l'Océan.

L’institut de l'Océan est donc interdisciplinaire. Il s’applique à créer des synergies entre les équipes de recherche, à enrichir l’offre d'enseignement universitaire mais aussi de formation tout au long de la vie, à développer l’expertise mais aussi la science participative, et à consolider l’exploitation des grands outils scientifiques. Il crée des interactions avec des partenaires institutionnels et industriels, des liens avec des universités et des instituts comparables en France et à l’étranger.

Les composantes de l’Alliance les plus impliquées dans la création de l’Institut de l'Océan sont Sorbonne Université et le Muséum National d’Histoire Naturelle. Elles disposent de cinq stations maritimes à Dinard, Roscoff et Concarneau en Bretagne, Banyuls et Villefranche-sur-Mer sur les côtes méditerranéennes. L’École Navale et la marine nationale ont été associées à la création de l’Institut.

Les Nations Unies ont proclamé que la décennie 2021-2030 serait celle des sciences océaniques, Elles ont consacré aux océans le 14e objectif de l’Agenda 2030 du développement durable. L’Europe a défini une politique maritime intégrée. La France affiche dans ce domaine des ambitions fortes autour d’une stratégie présentée en décembre 2019 par le président de la République, puis la recréation d’un ministère de la mer.

L’Institut de l'Océan est la réponse de l’Alliance Sorbonne Université aux ambitions politiques et aux enjeux vitaux de la connaissance des océans.