Gratuit

Whispering Void – exposition personnelle de Joakim Eneroth

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

ifa gallery

28 Rue des Renards

1000 Bruxelles

Belgium

Afficher la carte

Description de l'événement

Description

De tous temps, l’homme a cherché une réponse à la question « Qu’est-ce que le vide ? » que ce soit scientifiquement, philosophiquement ou artistiquement, sans pour autant trouver de réelle réponse.

En 1958, le plasticien français Yves Klein marque les esprits en proposant une exposition sur le vide. L’artiste affirmait qu’il suffisait de penser l’œuvre pour la faire exister, qu’elle ne pouvait être matérialisée. Le but de Klein avec cette exposition a été de susciter la conscience et la participation collective des spectateurs.

« L’image du vide » a donc intrigué de nombreux artistes et a eu un impact dans la création artistique contemporaine.

La nouvelle série de Joakim Eneroth (né en 1969 à Stockholm, Suède) Whispering Void présentée à ifa gallery ce printemps peut sembler être l’écho des précédentes, Swedish Red, Alone with Others, Hide and Seek, Testimony, Without End, et particulièrement Short Stories of Transparent Mind qui s’attarde sur l’analyse de la nature de l’esprit d’un point de vue philosophique oriental. En 2010, Bill Viola décrivait cette série comme étant « le compte-rendu frappant d’un trajet personnel visant à découvrir le vide fondamental qui remplit de part et d’autre notre expérience quotidienne du monde. [...] Le résultat se concrétise par une profonde méditation sur les concepts clés bouddhistes de l’Impermanence et du Vide dans la vie contemporaine, et sur la plénitude qui émerge en nous lorsque notre miroir intérieur est finalement poli et que le désordre qui empêche notre vison est purifié ». Whispering Void explore la même thématique mais à travers la psychologie occidentale et des expériences en neurosciences.

Joakim Eneroth a subi ensuite une période de grand épuisement et a ralenti sa production artistique. Durant cette période, Joakim s’est porté volontaire pour un projet de recherche en collaboration avec le département de neurosciences à l’Institut de Karolinska (Solna, Suède), où il a expérimenté toute sorte de tests neurologiques et psychologiques sur son cerveau et son corps. Il procédait autant à des mesures d’aptitude cognitive qu’à l’analyse électro-oculographie en réaction à des images et des sons bouleversants.

Révéler le plus possible le subconscient était devenu le nouveau but de Joakim.
Une radio aux rayons X du cerveau de Joakim Eneroth l’a conduit à l’analyse de la relation entre le contenu spécifique du cerveau, en mouvement constant, contrastant avec le fond de la conscience qui ne change jamais, toujours silencieux et immobile. Il s’agissait de savoir de quelle manière ils coexistent, fusionnent momentanément et s’extraient l’un à l’autre (s’inspirant du travail du philosophe et scientifique Australien, David Chalmers).

Le désir de Joakim de révéler les niveaux des différentes strates du subconscient qui s’intensifient vient de son intérêt précoce pour la psychologie occidentale. Joakim a grandi avec une mère qui était psychothérapeute et psychanalyste. Il se rappelle de centaines d’enregistrements vocaux pleins d’histoires de patients qui sont venus chez lui. Il se souvient de la fascination et de la crainte qu’il avait chaque fois qu’il voyait dans la bibliothèque l’Homme aux loups de Sigmund Freud. Sachant que le livre concernait un patient, Joakim s’imaginait comment pouvait être un homme-loup. Whispering Void est devenu un voyage dans le passé pour retrouver les mémoires de son enfance et Joakim les a utilisées comme des outils et des objets dans son travail de recherche.

Ce procédé l’a amené aussi à se poser la question de savoir où est l’origine du sens de soi. Le sens de soi est-il basé sur les souvenirs et les idées que nous avons de nous-mêmes dans le passé, depuis l’enfance jusqu’au moment présent ou notre sens de soi est-il un fait basé sur une identité projetée dans le futur en fonction de ce que nous attendons de notre vie ? Et quelle est exactement la notion du soi ? Est-il mental comme une croyance, une pensée, une idée, ou est-il fondé sur un plan émotionnel comme un sentiment ou une sensation ? Ce sont quelques unes des questions qui ont fasciné Joakim, et qu’il a explorées dans ses œuvres les plus récentes.

C’est par ce travail scientifique et ce voyage dans son enfance, ainsi que beaucoup de temps passé à la réflexion et la méditation que Joakim Eneroth a crée cette nouvelle série.

Whispering Void regroupe un ensemble de compositions photographiques et d’œuvres sculpturales qui Murmurent la quête d’un Vide contingent et surréaliste. Le projet a également conduit Joakim Eneroth à développer des techniques et à explorer de nouvelles formes artistiques telles que des photographies en trois dimensions ou des sculptures en lévitation visibles dans l’exposition. Les environnements suggérés dans les images sont paisibles et semblent suspendre le temps.
Le résultat est un sentiment d’intemporalité, de flottement et de contemplation.

Les photographies et les installations de Joakim Eneroth illustrent la pratique de la méditation pour dissoudre les fluctuations de l’esprit. La technique de la lévitation utilisée par l’artiste évoque l’état dans lequel l’esprit parvient à se détacher des désirs superficiels et cesse de vagabonder.

Ainsi fasciné par tous les sujets relatifs à l’esprit, Joakim Eneroth cherche à détacher les couches superficielles de l’individu qui obstruent notre vision intérieure, faisant la distinction entre la projection mentale et la réalité. Par le biais de l’observation et de la réflexion, l’intégration de la méditation dans l’œuvre a pour objectif un changement radical sur le monde et nous-même.

Les œuvres de Joakim Eneroth ont été mondialement exposées et font partie de nombreuses collections telles que celle de la Tate Modern à Londres, du Brooklyn Museum of Art à New York mais aussi de la Maison Européenne de la Photographie à Paris.
Joakim Eneroth vit et travaille à Stockholm, en Suède.


* Bill Viola, Short Stories of the Transparent Mind, Powerhouse Books, 2010

Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

ifa gallery

28 Rue des Renards

1000 Bruxelles

Belgium

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé