Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

Quai Saint-Bernard

75005 Paris

France

Afficher la carte

Description de l'événement

Description

Escale #4 : Lumières sur la Ghouta

« Ghouta », le mot signifie « le verger », une oasis de verdure et d’arbres fruitiers entourant la capitale de Damas. La Ghouta est constituée de deux parties, la Ghouta occidentale, rebelle, est déjà tombée entre les mains du régime Assad après des attaques terribles en août 2016. La Ghouta orientale, elle, a connu les manifestations pacifiques en 2011, puis la rébellion armée. Différentes factions se sont disputé régulièrement son contrôle militaire. Cette zone a subi cinq années de siège draconien, des bombardements incessants, dont l’attaque chimique au gaz sarin en août 2013.

Depuis le 18 février dernier, la Ghouta orientale occupe de nouveau tristement l’actualité : prise d’assaut par le régime syrien appuyé par l’aviation russe qui la bombarde intensément malgré la trêve votée par l’ONU. Une population de 400 000 personnes a vécu une horreur indescriptible au quotidien. Les civils étaient enfermés dans des sous-sols insalubres, avec peu de moyens de subsistance ; le nombre de victimes ayant dépassé les 1700 personnes tuées. Aujourd’hui, les habitants de la Ghouta sont déplacés de force, comme cela s’est auparavant produit ailleurs, à Homs, à Daraya et à Alep…

Les civils de la Ghouta ont fait preuve d’un courage et d’une résilience extraordinaires. Durant les années de siège, ils se sont organisés en comités locaux, ont créé des écoles, des programmes agricoles, se sont même opposés aux groupes armés essayant de palier l’absence de toute infrastructure étatique.

Que reste-t-il de ces expériences citoyennes ? Comment survivre à ce marasme ? Quel sort réserve-t-on aux civils ? Notre 4e escale mettra sous les projecteurs les civils, les oubliés de la Ghouta !

Date et heure

Adresse

Quai Saint-Bernard

75005 Paris

France

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé