Gratuit

L'AFRIQUE ET LES DISPARITIONS FORCEES

Actions et tableau de desciption

Gratuit

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

Événement en ligne

Description de l'événement
La pratique des disparitions forcées en Afrique a largement été ignorée pendant de nombreuses décennies

À propos de cet évènement

La disparition forcée doit être distinguée du concept de « personne disparue », qui désigne une personne portée disparue dans le cadre d'un conflit armé international, d'une guerre civile ou de violences ou de troubles internes. Le crime de disparition forcée implique la privation de liberté d’une personne contre sa volonté par des agents de l’État ou par des personnes ou des groupes de personnes qui agissent avec l’autorisation, l’appui ou l’acquiescement de l’État, sans que le sort de la victime ou le lieu où elle se trouve ne soient reconnus. Les personnes disparues sont vulnérables à de nombreux autres types d’abus, tels que la torture. Il s’agit d’un crime odieux aux lourdes conséquences pour les personnes disparues, mais aussi pour leurs familles et leurs communautés qui vivent dans l’incertitude quant au sort de leur proche.

Depuis les années 1980, le Groupe de travail des Nations unies sur les disparitions forcées ou involontaires, un organe international d’expertes chargé d’examiner des affaires individuelles, a reçu plus de 5 000 plaintes liées à des disparitions perpétrées sur le continent africain. Toutefois, ce nombre ne reflète pas l’ampleur de cette pratique. Le refus des autorités de reconnaître la commission d’un tel crime et l’absence de registres fiables rendent presque impossible une évaluation précise du nombre de cas. Seuls 17 des 54 pays africains ont ratifié la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, le principal traité international interdisant cette pratique.

Dans les affaires de disparition forcée, ce contentieux stratégique visera à obtenir des réparations au titre du préjudice causé aux victimes individuelles, ainsi qu'à obtenir des changements qui empêcheront la survenance de ce crime à l'avenir Lorsqu'ils documentent des cas de disparition forcée, les avocats et les experts médico-légaux trouveront I durant cette conférence les conseils utiles pour enquêter de manière efficace sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.


		Image pour L'AFRIQUE ET LES DISPARITIONS FORCEES
Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

Événement en ligne

Organisateur ACADEMIE AFRICAINE DE LA PRATIQUE DU DROIT AAPDI

Organisateur de L'AFRIQUE ET LES DISPARITIONS FORCEES

The african Academy for international law practise (AAILP) is an independent think tank devoted to the study and development of international law. Its mission is to promote universally high standards of legal practice and to conduct in-depth research that leads to new ideas for solving problems facing society at the panafrican and global level. Our research, opinions and public voice make a difference in today’s world by bringing clarity and innovative thinking to global policy making.

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé