Gratuit

IV ème FORUM MALAGASY DE l'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

Hôtel De Ville

Mahajanga, Mahajanga Province

Madagascar

Afficher la carte

Amis qui participent
Description de l'événement

Description

TERMES DE REFERENCE

IV ème FORUM DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A MADAGASCAR

19 au 23 septembre 2017

Mahajanga – Madagascar

« Economie sociale et solidaire : levier de développement local»

Contexte

Madagascar est la 4ème île du monde et la plus de grande île de l’Océan Indien. Cette même grande île fait pourtant partie des pays les plus pauvres du monde et depuis des décennies, se trouve confronté à d'immenses défis dont la réduction de la pauvreté de masse, la lutte contre la corruption. Il a également subi des cataclysmes naturels, des crises socio-politiques cycliques. Face à cela, il devient impératif de mettre en œuvre un nouveau modèle alternatif de développement local et global durable socio-économique.

Depuis la crise politique de 2009, la situation s'est nettement dégradée; la pauvreté touche désormais 92% de la population ; fin 2013, 4 millions de ruraux souffraient de famine et de précarité extrême suite à la dégradation de l'agriculture, le changement climatique et la sècheresse et actuellement, 9 malagasy sur 10 vivent dans la misère. Madagascar, en effet, n’a atteint aucun des huit objectifs du millénaire pour le développement (OMD) fixés pour 2015.

Nous sommes convaincus et confiants que l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) est un modèle alternatif pour résoudre ce cercle vicieux entretenu par la pauvreté à Madagascar. l’Economie Sociale et Solidaire promet des réponses immédiates aux enjeux de la société actuelle à savoir : l’alimentation saine et sas risques de maladies, la créations d’emplois locaux et durables (non délocalisables), la valorisation du travail en termes humain et social, le recul de la pollution, la mutualisation des savoirs ,le financement solidaire, la notion de partage des biens et services, le renouvellement de la démocratie locale et l’encouragement de l’ «Empowerment » locale à travers des initiatives menées par une pluralité d’acteurs tels que les simples particuliers, les collectifs, les associations, les coopératives, les ONG nationale et internationale. Autant d’entités qui constituent les maillons de la chaine de solidarité entre les peuples. Une vraie solution efficace pour un développement durable socio-économique et humain. Ces alternatives sont, non seulement possibles mais existent et sont déjà à l’œuvre à et pour Madagascar.

FORMESS2016 : https://www.flickr.com/photos/149237845@N04/albums/72157678404540095

Un forum Economie Sociale et Solidaire (ESS) à Madagascar ?

L’économie sociale et solidaire est un ensemble d'initiatives économiques à finalité sociale qui participent à la construction d'une nouvelle façon de vivre et de penser l'économie. C’est une autre vision de l’économie régulatrice de la mondialisation. Elle place la personne humaine au centre du développement économique et social pour promouvoir une justice sociale, de paix et de solidarité. Les structures qui la composent sont des groupements de personnes, et non de capitaux. Réconcilier économie et écologie, redéfinir la richesse, c’est en cela que l’Economie Sociale et Solidaire est une réponse aux enjeux internationaux actuels. Ces structures sont présentes et à la ligne de front dans la lutte contre la pauvreté à Madagascar.

L’éthique de l’Economie Sociale et Solidaire se traduit par les principes suivants :

  • La liberté d’adhésion : nul n’est contraint d’adhérer ou de demeurer adhérent d’une structure de l’économie sociale. Ce principe est évidemment au cœur de la vie associative. Dans le champ coopératif, il a une conséquence importante. Les entreprises coopératives sont nécessairement des sociétés à capital variable, car les salariés, qui sont également des associés, doivent pouvoir librement vendre leurs parts à la coopérative s’ils veulent la quitter.
  • La non-lucrativité individuelle: ce principe n’interdit pas la constitution d’excédents financiers. Les coopératives, les mutuelles et certaines associations disposent d’excédents importants mais il en interdit l’appropriation individuelle. Cette règle est absolue dans les associations, où aucun dividende ne peut être versé aux adhérents. Elle est relative dans les coopératives, où les salariés peuvent recevoir individuellement une part du bénéfice réalisé, sous la forme de participation ou de dividendes. Une coopérative ne peut en revanche être vendue et le fruit de la vente partagé entre les coopérateurs.
  • La gestion démocratique: les décisions stratégiques se prennent en Assemblée Générale selon le principe « une personne = une voix ». Chaque membre compte pour une voix, quel que soit son apport (en capital dans une coopérative, ou en temps dans une association).
  • L’utilité collective ou l’utilité sociale du projet : une structure de l’économie sociale est nécessairement au service d’un projet collectif et non d’un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Ce « collectif » peut être un territoire, prenons à titre d’exemple les sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) qui sont généralement des outils de développement local. Le « collectif » peut être aussi un groupe social, les mutuelles et les banques coopératives se sont créées pour répondre aux besoins spécifiques des artisans, des commerçants, des instituteurs, etc... Nous pouvons également avoir un « collectif » de travail pour le cas des salariés des sociétés coopératives de production (Scop) qui s’unissent pour valoriser ensemble le fruit de leur travail. Nous pouvons également supposer la création d’association dans le but de la promotion de projet et tant d’autres possibilités encore.La notion d’utilité sociale se réfère, quant à elle, à une démarche participative associant de multiples partenaires (usagers, salariés, pouvoirs publics, réseaux associatifs, etc.) à la définition des biens et des services qui doivent être produits.
  • La mixité des ressources : les ressources de ce secteur sont soit privées (coopératives et mutuelles), soit mixtes (associations). Les organismes de l’économie sociale sont indépendants des pouvoirs publics mais ils peuvent être reconnus comme interlocuteur privilégié dans la mise en œuvre de politiques d’intérêt général (emploi, santé, développement local, citoyenneté, solidarité Nord-Sud, etc.). Ils ont le droit, par conséquent, à des subventions, des aides spécifiques à l’emploi et/ou des avantages fiscaux.

(Source : http://www.alternatives-economiques.fr/)

Evolution

L’Economie Solidaire et Sociale est née du mouvement ouvrier, pendant la révolution industrielle, l'économie sociale repose sur la satisfaction collective de besoins individuels par et pour ses acteurs. Elle est étroitement liée à la notion de collectif et démocratie. Les organismes créés dans ce mouvement sont des entreprises sociales, c'est à dire des entreprises partant du terrain, du constat de non prise en charge d'un besoin par le marché ou l'Etat, et entrepris par ses bénéficiaires eux-mêmes. Gérés et animés par son sociétariat (Clients mutualistes, coopérateurs, adhérents associatifs, …), ces entreprises ont prouvé leur efficacité économique tout en avançant des notions innovantes de gouvernance démocratique et économique partagée. Depuis la fin des années 1970, l’économie capitaliste a subi de nombreux changements, liés à la mondialisation croissante et à la déréglementation des échanges. C’est dans ce contexte que certains acteurs de l’économie ont choisi de renouer avec des pratiques des XIXe et XXe siècles, créant des structures tournées principalement vers l’homme plutôt que vers le profit. Ces structures ont des formes juridiques diverses (coopératives, mutuelles, associations.) et sont regroupées sous l’appellation « Economie Sociale et Solidaire ».

(Source : http://www.portail-solidarite.org/domaines/economie-sociale-et-solidaire)

En 2014, l’association nationale des jeunes AFAKA «Asa FA tsy KAbary» a créé et organisé à Toamasina pour la première fois, un rendez-vous incontournable des acteurs malagasy de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar. Le « Premier forum malagasy de l’économie sociale et solidaire » est né. Ce forum a rassemblé à Toamasina 87 participants issus des différents secteurs de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar. En novembre 2014, en concert avec l’ensemble des réseaux internationaux de l’Economie Sociale et Solidaire, grâce à AFAKA, l’organisation du premier « Mois de l’ESS » à Antananarivo a été un succès. En 2015, nous étions 87 structures, nous avons déclaré ensemble que « L’ESS est une économie qui profite à tous ». L’année dernière en 2016, dans la capitale du Betsileo à Fianarantsoa, nous avons échangé et montré que les actions de l’ESS est un facteur pour un développement durable de Madagascar. Nous étions plus que jamais aussi nombreux, plus de 475 participants venant de tout coin de l’île , et en plus notre rang s’est renforcé par la participation pour la première fois d’une institution de la République : le sénat de Madagascar. Suivant la recommandation du troisième FORMESS- 2016 à Antananarivo, fort de nos expériences et de notre volonté de promouvoir l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar et afin d’honorer les demandes incessantes des acteurs, l’association AFAKA projette d’organiser la quatrième édition du FORMESS sous la thématique : « L’économie sociale et solidaire : levier de développement local ».


Problématique du forum 2017

Comme à chaque édition du FORMESS, le forum doit aider à faire l’état des lieux de l’économie sociale et solidaire à Madagascar. La rencontre permet de dégager les principaux enjeux et les problématiques du sous-développement du pays, les stratégies, les recommandations pour renforcer la lutte contre le cercle vicieux de pauvreté de masse à travers le développement et la promotion de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar. Le forum permet de renforcer les engagements locaux et solidaires des acteurs l’Economie Sociale et Solidaire Malagasy. L’ESS et les acteurs ESS malagasy et les décideurs politiques sont actuellement confrontés à un nouveau défi et sont à la recherche de stratégies de développement. L’économie sociale et solidaire reste un modèle alternatif et complémentaire afin d’optimiser et de consolider ces mécanismes et les politiques de développement local et inclusif.

En somme, le forum s’agira de répondre aux quelques questions suivantes :

  1. Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ? En quoi l’Economie Solidaire et Sociale constitue-t-elle un modèle alternatif de développement local et Global, durable de Madagascar
  2. Pourquoi allier l’ESS et le développement local? Quelles sont les dynamiques convergentes et la conjonction entre l’Economie Sociale et Solidaire et Développement local ? Quelles actions et quelles stratégies ? En quoi les acteurs et les structures l’Economie Sociale et Solidaire sont des atouts et un levier de développement durable?
  3. En quoi le mouvement coopératif et les coopératives constituent des acteurs incontournables de développement local à Madagascar ? Quelles opportunités et champ d’action ?
  4. Quelles sont les expériences et les avancées de l’économie sociale et solidaire à Madagascar et ailleurs? Quels/Qui sont les acteurs impliqués? Quels sont les dispositifs organisationnels, institutionnels et normatifs qui les encadrent?
  5. Quelles sont les difficultés et les défis auxquels ces expériences sont confrontées?
  6. Quelles sont les leçons apprises et quelles stratégies pour l’institutionnalisation, le passage à l’échelle, du développement local/ territorial à l’échelle global, l’appropriation et la pérennisation des expériences pour renforcer la stratégie national pour le développement local?
  7. Quels sont les apports réels de l’Economie Sociale et Solidaire dans le mécanisme de développement durable de Madagascar?
  8. Quelles recommandations à qui et pourquoi?

Objectifs poursuivis

Ce quatrième forum de l’économie sociale et solidaire a pour objectif global de replacer l’Economie Sociale et Solidaire au cœur du débat politique et citoyen pour devenir un levier de développement local, inclusif et endogène à Madagascar. Les objectifs spécifiques poursuivis permettront de :

  • Comprendre les notions et les enjeux de l’Economie Sociale et Solidaire;
  • De renforcer les actions et les initiatives de l’ESS en faveur du développement local à Madagascar
  • Faire un diagnostic partagé et participatif de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar; et tout particulièrement le mouvement coopératif et l’économie circulaire.
  • Partager une vision à long terme de l’économie sociale et solidaire à Madagascar
  • Discuter et analyser des enjeux, difficultés et perspectives du développement local et global des territoires à travers l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar;
  • Partager et discuter les propositions des acteurs et les stratégies de la redynamisation de l’Economie Sociale et Solidaire; règlementation juridique et charte de valeur.
  • Rechercher et fournir aux décideurs et aux responsables institutionnels et politiques des éléments d’aide à la décision pouvant leur permettre de constituer une politique de développement local efficace: Plan local de développement, politique publique …
  • Amorcer la mise en œuvre des solutions à travers la dynamisation du réseau d’échange et de partage entre les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar. (Portail Internet, …);
  • Identifier les ressources limitrophes potentielles et excentriques utiles ; pour la promotion et le développement de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar.

Résultats attendus

Le forum sera évalué selon l’atteinte des résultats ciaprès :

  • 300 participants issus des différentes régions et des différents secteurs d’activités de l’Economie Sociale et Solidaire existants à Madagascar.
  • 25 exposants et 5 000 visiteurs de l’exposition.
  • Un partage des enjeux, difficultés et perspectives de l’Economie Sociale et Solidaire avec les acteurs intéressés par le devenir du tiers secteur à Madagascar.
  • La connaissance du grand public de l’Economie sociale et solidaire et tout particulièrement l’économie circulaire.
  • Une bonne prise de conscience des participants de l’importance de l’économie sociale et solidaire et le développement local, durable et global.
  • Un bon partage de propositions des acteurs et la restructuration du réseau d’échange vers la mise en place d’un observatoire ou Maison de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar… ou autre structure collaborative.
  • Une esquisse des solutions ou de plan d’action proposées par les différents acteurs pour développer l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar et pour soutenir les projets en cours et futurs.
  • Différentes solutions émanant des concertations sont partagées avec les réseaux internationaux de l’Economie Sociale et Solidaire.
  • Elaboration collaborative d’une charte «Dinabe» de l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar.
  • Le lancement et la mise en place du site internet : Portail collaboratif interactif et géo référencé des acteurs et des initiatives l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar : «Tahala Bemiray».

Déroulement et Méthodologie

Pour cette troisième édition du forum, diverses activités sont proposées aux participants :

  • Des conférences et des ateliers thématiques, des tables rondes, des animations, des projections vidéos et des stages de formations animées par des acteurs, des spécialistes pluridisciplinaires (économie, sociologie, sciences politiques, développement, acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire malagasy) mobilisés par l’association AFAKA, des leaders institutionnels nationaux et internationaux (Associatifs, coopératifs, des entrepreneurs sociaux ...) et des chercheurs. Une attention particulière sera accordée aux coopératives et les acteurs de l’économie circulaire. La modération des ateliers sera assurée par des bénévoles engagés par l’association AFAKA.
  • Des ateliers pratiques sur l’économie circulaire ( Upcycling,….)
  • Une exposition vitrine ouverte au grand public pour faire connaitre les acteurs, les projets et les initiatives de l’Economie Solidaire et Sociale à Madagascar. Un espace «Bazar Solidaire» sera aménagé pour promouvoir le circuit court, le commerce équitable et afin d’amorcer la création d’une AMAP à Madagascar.
  • Des emissions radio et TV animé par acteurs ESS
  • un dialogue : « Engagements institutionnels et politiques pour l’économie sociale et solidaire » Rencontre-tripartite des élus et gouvernants locaux, des parlementaires avec les citoyens et les acteurs ESS.

Thematique et programme

  • Mardi 19 Sept: « ESS et développement local des territoires »

  • Mercredi 20 Sept: « Economie solidaire à Madagascar : défis et retour d’expériences »

  • Jeudi 21 Sept: « Journée Coopérative »

  • Vendredi 22 Sept : « ESS : de l’économie circulaire au développement durable»

  • Samedi 23 Sept: « ESS : stratégies et actions »

Le IV ème FORMESS s’inscrit dans une démarche solidaire. Toutes les organisations sont invitées à contribuer et à proposer des activités ou des animations suivant ces thématiques en cohérence avec les objectifs du FORMESS. La date limite de soumission des propositions est fixée pour le 01 Septembre 2016. Les programmes officiels du 3ème FORMESS seront publiés mi-septembre 2016.

Participants

Le forum malagasy de l’Economie Sociale et Solidaire réunira des participants issus des différents acteurs concernés par l’Economie Sociale et Solidaire à Madagascar et à l’international. Ainsi les participants viendront :

- des organisations et structures de l’Economie Sociale et Solidaire (Mpiray Dina, association, coopérative, fondation, VOI, mutuelles solidaires, organisations paysannes, entreprises sociales …)

- des ONG, projets/programmes et institutions de développement ;

- des élus et gouvernants locaux (Chef Fokontany, Maire, conseiller Municipal, etc.) ;

- de la société civile et la société politique ;

- du gouvernement

- des structures / réseaux de l’Economie Sociale et Solidaire

- du parlement;

- du groupement patronal ;

- les partenaires publics et privés nationaux et internationaux (Universités, Institut, FDL …)

- la presse.

-les étudiants et les chercheurs

-Les citoyens …

Date et lieu

Le quatrième forum malagasy de l’économie sociale et solidaire aura lieu le Mardi 19 au samedi 23 septembre 2017 à l’Hôtel de ville de Mahajanga - Madagascar

Inscriptions

L’inscription au troisième forum malagasy de l’économie sociale et solidaire est gratuite et ouverte.

L’inscription en ligne est disponible et ouverte sur : eventbrite

Sur le page Facebook de l’Association AFAKA :

https://www.facebook.com/AfakaAsaFaTsyKAbaryTongaDiaAction

Ou sur notre site internet : https://afakamadagascar.wordpress.com

Par Mail: association.afaka@gmail.com

Tel: (+261) 34 87 409 30 - (+261) 32 67 232 94

Pour toutes les structures désireuses de disposer d’un stand à l’exposition, Une fiche d’inscription-Exposant est à demander à l’adresse : tianavoavison@gmail.com ou association.afaka@gmail.com

Un Badge sera remis à chaque participant inscrit. L’inscription des organisations peut être faite par l’organisation elle-même ou par une structure partenaire qui souhaite la faire participer.

Chaque participant se prend seul en charge pour son transport, son hébergement et séjour à Mahajanga. Les organisateurs du IV ème Forum Malagasy de l’Economie Sociale et Solidaire n’accordent pas des per diem ou indemnités quelconques aux participants et aux intervenants mais peuvent leur faciliter des services (recherche de logement, navette aéroport, etc.).

Pour plus d’information veuillez contacter :

- Tiana Voavison RAZAFITSIALONINA :

tianavoavison@gmail.com

- association.afaka@gmail.com





Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

Hôtel De Ville

Mahajanga, Mahajanga Province

Madagascar

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé