Interdire les investissements publics qui détruisent la planète ?

Actions et tableau de desciption

Ventes achevées

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

Événement en ligne

Description de l'événement
Vers la mise en œuvre du principe "Do not Harm" dans les politiques de nos gouvernements

À propos de cet évènement

Do Not Harm (en français : "ne pas nuire") est un nouveau principe de Gouvernance qui prévoit que toute décision politique ne peut aller à l'encontre des objectifs de protection de l'environnement que se fixent les états. Financer une centrale au charbon avec de l'argent public ? Selon ce principe, ce ne serait plus possible, car en opposition avec les objectifs de préservation du climat.

Mais du principe de gouvernance à sa réalisation, la route est encore longue. Quid d'une autoroute, d'un réseau 5G, d'un lotissement excentré ? Faut-il les interdire ? Si oui, qui aurait ce pouvoir ? Et comment faire le tri entre les différents projets ? Bref, comment mettre en pratique le principe du « Do Not Harm » ?

Pour essayer d'y voir plus clair, Inter-Environnement Wallonie a rassemblé autour de la table :

  • Alain Henry coordonne la Task force développement durable au Bureau Fédéral du Plan. Le BFP a été mandaté par le Gouvernement fédéral pour réaliser une analyse de l’impact environnemental social et économique du plan d'investissement pour la relance et la résilience Post-Covid (une obligation fixée par la Commission européenne pour recevoir des aides européennes dites "relance"). Il nous présentera la manière dont le bureau du plan a réalisé cette analyse.
  • Marie Bourgeois travaille au service public wallon. De 2014 à 2018, elle fut membre de la cellule autonome d'Avis Développement Durable, chargée de proposer des analyses d'impact notamment environnemental de certaines décisions du Gouvernement wallon. Elle nous partagera son expérience et les enseignements qu'elle en a tirés, pour la mise en œuvre réelle du principe « Do Not Harm ».
  • Grégoire Wallenborn est chercheur à l'ULB. Ancien membre du groupe de travail 5G (mis en place par le Gouvernement wallon pour évaluer l'impact notamment environnemental de l'implémentation de la 5G), il envisagera une application concrète du principe « Do Not Harm » sur un projet d'investissement public précis : le développement du réseau 5G, soutenu dans le cadre du plan de relance Post-Covid.

Les participants répondront à vos questions dans un second temps.

IEW a récemment publié une analyse du principe Do Not Harm et de sa mise en application dans le cadre des plans de relance Post-Covid.

Date et heure

Adresse

Événement en ligne

Organisateur Inter environnement Wallonie

Organisateur de Interdire les investissements publics qui détruisent la planète ?

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé