Complet

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

l'École nationale supérieure des Beaux-Arts

14 Rue Bonaparte

75006 Paris

France

Afficher la carte

Amis qui participent
Description de l'événement

Description

VENDREDI 1 DÉCEMBRE 2017

9h30 > 10h : OUVERTURE

Interventions :
- Françoise Nyssen, ministre de la culture (sous réserve)
- Joan Ayrton, artiste et enseignante, responsable du Département des Études des Beaux-Arts de Paris
- Mika Lopez, artiste et co-présidente de la Fraap

10h > 12h30 : « COLLECTIFS D’ARTISTES » : LES MOTS POUR LE DIRE

Artist-run spaces, espaces de co-working, lieux intermédiaires, tiers-lieux, nouveaux territoires de l’art, ... De nouveaux mots pour de nouvelles réalités ? Simple effet de mode ? Appellations contrôlées ou incontrôlées ? Les mots qui désignent les collectifs d’artistes se sont multipliés mais que recouvrent-ils ? Quels glissements sémantiques sont à l’œuvre dans le champ artistique et pourquoi ?

Interventions :
- Arnaud Idelon, fondateur de la start-up Ancoats, travaille auprès du 6b, de la Station-Gare des Mines et de DOC ! (Paris). Il explore pour Makery & Enlarge Your Paris la question des tiers-lieux.
- Vincent Prieur, co-fondateur de Curry Vavart (Paris), plasticien.
- Michel Simonot, sociologue de la culture, homme de théâtre et auteur de "La langue retournée de la culture", Éditions eXcès.
- Frédéric Vincent, artiste et curateur, co-fondateur de l’espace d’art Immanence (Paris), docteur en Arts et Sciences de l’Art, mention Arts Plastiques.
Modération : Julie Desmidt.

14h > 17h : DES COLLECTIFS D’ARTISTES, POUR QUOI FAIRE ?

L’auto-détermination des artistes qui agissent en collectifs engendre une grande variété tant dans les objectifs poursuivis que dans les moyens mis en œuvre pour les atteindre. Les associations d’artistes développent ainsi - depuis longtemps - de multiples activités : diffusion d’œuvres (conception d’expositions et de manifestations), mutualisation de moyens (atelier, matériel) pour la création, aide à la production, transmission des savoirs, édition, résidences d’artistes, prêts d’œuvres (artothèques), ateliers portes ouvertes, médiation, ressources et informations professionnelles, recherche, rencontres, débats, médiation, gestion d’équipements, ateliers, cours de pratique, stage, formation professionnelle, aide aux artistes en début d’activité, éducation artistique et culturelle, ... FOCUS. Créer ensemble, gérer ses droits d’auteurs ensemble, se défendre ensemble, ces trois formes de collaboration entre artistes ont donné lieu à la création de collectifs d’artistes qui tiennent une place particulière par leur objet : groupes de co-création artistique (duos, collectifs), sociétés d’auteurs (organismes de gestion collective) et syndicats d’artistes (défendre des intérêts collectifs).

Interventions :
- Béatrice Gross, commissaire d’exposition et historienne de l’art, autrice d’une "Brève histoire du collectif d’artiste(s) depuis 1967", Les Cahiers du Musée national d’art moderne, n°111.
- « En quoi une société d’auteurs est-elle un collectif d’artistes particulier ? » avec des représentant.e.s de l’ADAGP et de la SAIF.
- « Quel est le rôle des syndicats d’artistes ? » avec des représentant.e.s de l’USOPAVE-Union des syndicats et organisations professionnelles des arts visuels et de l’écrit.
Modération : Laurent Moszkowicz.

_______________________________________________________________________

SAMEDI 2 DÉCEMBRE 2017

9h30 > 12h30 : SUR LE TERRAIN : MOTIVATIONS, RÉSISTANCES ET COOPÉRATIONS

Les collectifs et associations d’artistes, premiers diffuseurs de l’art contemporain, sont des espaces où s’inventent de nouveaux modes de création et de médiation, qui placent l’artiste au centre de leurs préoccupations. Structures à l’épreuve de l’événementiel et des baisses de subventions, quels modèles économiques défendre pour pérenniser les projets et les lieux ? Co-construction, mutualisation, réseaux, les logiques de coopération sont à l’honneur. Quelle place pour les collectifs d’artistes sur les territoires ? Quel rôle ont-ils à jouer dans les structurations régionales ?

Interventions :
- Véronique Goudinoux, professeure en histoire et théorie de l’art, Université de Lille-SHS, membre du Centre d’étude des arts contemporains-CEAC.
- Dominique Sagot-Duvauroux, économiste, spécialisé sur les questions culturelles, professeur à l’université d’Angers, membre du GRANEM-Groupe de recherche angevin en économie et management, (EA n°7456). Directeur de la Structure Fédérative de Recherche Confluences (SFR n°4201).
- Laurent Moszkowicz, co-président de la Fraap de 2007 à 2014, membre du comité de pilotage du CRAC-Collectif Régional Arts et Culture, il représente la Fraap aux travaux de concertation et de co-construction de la filière arts visuels initié par le conseil régional Hauts-de-France.
- Joëlle Zask, professeure au département de philosophie de l’université d’Aix-Marseille, IHP, auteure de Participer, essai sur les formes démocratiques de la participation, Éd. Le bord de l’eau et de Outdoor Art, Ed. La Découverte
Modération : Mika Lopez, artiste.

14h > 17h : LA DOUBLE PLASTICITÉ DES COLLECTIFS D’ARTISTES : ESPACES D’EXPÉRIMENTATIONS ARTISTIQUES ET SOCIÉTALES

En France, les associations gérées par les artistes proposent et développent une multitude d’activités relatives à la création artistique. Leur structuration même, parfois, vient bousculer les cadres organisationnels en explorant des modes de sociabilité et de nouvelles pratiques collectives pour soutenir la création. Quelles incidences cela a-t-il dans la relation aux partenaires publics ? Quel rôle jouent les collectifs d’artistes dans le maillage territorial ? Valeurs, modèles économiques, gouvernance, les collectifs d’artistes sont-ils des formes organisationnelles originales ?

Interventions :
- Laura Aufrère, doctorante en gestion au Centre d’Économie de Paris Nord-Université Paris 13-Sorbonne Paris Cité, travaille sur le lien entre communs et économie sociale et solidaire dans le secteur artistique et culturel.
- Antoine Perrot, artiste, co-fondateur et premier président de la Fraap : « Sortir de l’invisibilité, une histoire de la Fraap. »
- Nadine Puyoo-Castaing, conseillère auprès des organisations culturelles et artistiques.
Modération : Vincent Victor Jouffe, artiste.

Infos pratiques :
Beaux-Arts de Paris
14 rue Bonaparte
bâtiment des Loges
75006 Paris

Renseignements :
Julie Desmidt
coordination(at)fraap.org
06 51 64 79 77

Cet événement bénéficie du soutien du Ministère de la Culture et de la Communicaiton et de la SAIF et de l’ADAGP

Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

l'École nationale supérieure des Beaux-Arts

14 Rue Bonaparte

75006 Paris

France

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé