De Rome à Byzance : La fin du monde antique

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

StreetButcher

8 Rue du Vingt-Deux Novembre

67000 Strasbourg

France

Afficher la carte

Politique de remboursement

Politique de remboursement

Remboursements jusqu'à 1 jour avant l'événement

Description de l'événement

Description

PROGRAMME
9h30 : Accueil café
10h : Immigrés, réfugiés ou envahisseurs : les barbares et la chute de Rome
12h30 : Déjeuner inclus
14h : La naissance de Byzance & la fin du monde antique
16h30 : Goûter / discussion

Immigrés, réfugiés ou envahisseurs : les barbares et la chute de Rome

En 376 après Jésus-Christ, une foule de Goths arrive sur les bords du Danube, qui marquait alors la frontière entre l’Empire romain et le monde barbare. Aussitôt, les Goths dépêchent des représentants auprès des autorités romaines. Que voulaient donc ces barbares ? Mais l’asile politique bien sûr ! L’empereur le leur accorda et l’armée romaine fit passer des dizaines de milliers de personnes sur le territoire de l’Empire.

Trente-quatre ans plus tard, à la fin du mois d’août 410, ces mêmes Goths s’emparent de Rome. Faut-il en conclure que l’Empire romain a été détruit par ceux-là même qu’il a accepté d’accueillir ? En d’autres termes, la chute de Rome est-elle le résultat malencontreux d’une vaste opération humanitaire qui aurait échappé au contrôle de Rome ? Bien évidemment, les millions de réfugiés qui se pressent aujourd’hui aux portes de l’Europe font de cette histoire vieille de plus de mille six cents ans un événement d’une brûlante actualité. Et ce d’autant plus que – implicitement le plus souvent, explicitement parfois – hommes politiques et journalistes vont puiser dans l’histoire de la chute de Rome des images et des références propres à séduire un électorat inquiet ou un lectorat volage…

Si l’Histoire ne se répète jamais, il arrive qu’elle bégaye parfois selon la belle formule de Maurice Druon. Que peut donc nous apprendre l’étude de ce demi-siècle plein de bruits et de fureur ? Qui étaient vraiment les barbares ? Comment l’Empire a-t-il fait face à ce péril ? Quelles faiblesses l’ont miné ? Voici quelques-unes des questions auxquelles cette conférence se propose de répondre en s’appuyant sur une source incomparable : le récit des évènements – parfois détaillé heure par heure ! – que rédigea le dernier des grands historiens romains, Ammien Marcellin.

Byzance et la fin du monde antique

On lit souvent que l’année 476 fût celle de la chute de Rome et donc celle de la fin de l’Empire romain. Si cette affirmation n’est pas tout à fait fausse, il y manque toutefois un adjectif – occidental – qui en change profondément le sens et en limite considérablement la portée. Car après un siècle de luttes acharnées contre les barbares, seule disparait la pars occidentis de l’Empire romain. La partie orientale de l’Empire, où se trouvent du reste trois des plus grandes et des plus riches cités du monde d’alors (Antioche, Alexandrie et Constantinople), émerge presque indemne de ce siècle de bruit et de fureur.

L’Empire a donc survécu à la chute de Rome et des provinces d’Occident. Le cadre administratif et les structures économiques, sociales et culturelles demeurent celles de l’Antiquité tardive, et le latin reste la langue de l’administration, du palais et de l’armée. Mieux encore : l’empereur et l’armée rêvent de reconquérir les territoires perdus. Justinien y parvint presque. Pour que meure le rêve d’une Rome universelle et pour que disparaissent les structures du monde antique, il fallut la formidable secousse de la conquête arabe au début du VIIe siècle. Enfiévrés par la prédication de Mahomet, les armées musulmanes arrachent à l’Empire ses provinces les plus peuplées et les plus dynamiques : l’Egypte (avec Alexandrie), la Syrie (avec Antioche) et le Maghreb (avec Carthage). Réduit au plateau anatolien et aux Balkans, donc centré sur le monde grec, l’Empire parvient pourtant à surmonter cette terrible crise au prix d’une profonde transformation toutefois. Byzance venait de naître.

Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

StreetButcher

8 Rue du Vingt-Deux Novembre

67000 Strasbourg

France

Afficher la carte

Politique de remboursement

Remboursements jusqu'à 1 jour avant l'événement

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé