Gratuit

Assemblée Générale de l'ARM suivie d'une conférence de Christine Orsini

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Adresse

Adresse

Centre Sèvres

35 Bis Rue de Sèvres

75006 Paris

France

Afficher la carte

Description de l'événement

Description

L’assemblée générale de l’association Recherches Mimétiques se tiendra, le samedi 24 novembre 2018 à 14h30 au Centre Sèvres, 35 Bis Rue de Sèvres, 75006 Paris.

Elle sera suivie d'une conférence de Christine Orsini (vers 16h)

"Qu'est-ce que le moi ?" Une lecture girardienne de Pascal

Agrégée de philosophie et secrétaire générale de l’Association Recherches mimétiques (ARM), Christine Orsini a contribué à René Girard et le problème du mal (Grasset, 1982) et au colloque de Cerisy « Autour de René Girard » en 1983. Elle est également l’auteur de La Pensée de René Girard (Retz, 1984). Chrisitine Orsini vient de faire paraître "René Girard" (Coll "Que sais-je" PUF).

René Girard est devenu le théoricien des origines de la culture à partir d’une critique radicale de l’individualisme moderne, dont il a trouvé le modèle dans la grande littérature, de Cervantès à Proust. Loin d’être reconnu et célébré comme « le Darwin des sciences humaines », ce penseur a été marginalisé par le milieu universitaire. On lui conteste ses méthodes et surtout les conclusions de sa lecture anthropologique de la Bible. Pour Girard, c’est sur le fondement d’une théorie de l’homme contenue dans le christianisme que l’essor de la pensée scientifique a été rendu possible : on est loin de l’esprit des « Lumières » et de sa croisade contre l’obscurantisme, représenté par la religion.

En amont de la philosophie des Lumières, trois siècles avant l’anthropologie girardienne, les Pensées de Pascal font écho à la critique radicale des illusions de la raison et des mensonges de l’orgueil entreprise par Girard. La déconstruction du « moi », par exemple, est déjà effectuée chez Pascal, qui prévient, en vain, les libertins des affres qu’ils vont subir en entrant dans ce qui ne s’appelle pas encore le « mensonge romantique » de surestimation (ou de sous-estimation) de soi.

Les Pensées sont les fragments sublimes d’une anthropologie destinée à servir le projet d’une Apologie du christianisme. C’est pourquoi un rapprochement entre ces deux « penseurs » qu’on n’arrive pas à classer (Pascal, qui pense que « la vraie philosophie se moque de la philosophie » et Girard, qui pense qu’une vraie science de l’homme se moque des sciences humaines) me semble pertinent. De plus, lire ou relire Pascal, c’est se retrouver devant des vérités sur soi, sur sa condition d’homme, si simples et si profondes qu’elles ont un effet euphorisant ; elle procurent l’immense plaisir d’avoir l’impression de devenir plus intelligent, de passer du statut de « demi-habile » au statut d’« habile ». Et pour ceux qui ont la foi, de passer du statut de « dévot » à celui de « vrai chrétien ». Si c’était vrai, si ce n’était pas qu’une impression, ce n’est pas d’un progrès qu’il s’agirait mais bien d’une conversion, au sens girardien du mot.

Partager avec les amis

Date et heure

Adresse

Centre Sèvres

35 Bis Rue de Sèvres

75006 Paris

France

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé